Les varroas phorétiques suivis à la trace

Par Itsap-Com, le 19 juin 2021

VarroAppli, l’application du futur Observatoire de Varroa

En collaboration avec les Associations régionales de Développement de l’Apiculture (ADA) et l’unité BioSP de INRAE, l’ITSAP – Institut de l’abeille travaille actuellement à l’élaboration d’une application simple et facile d’usage à l’attention des apiculteurs. Ses utilisateurs pourront, grâce à elle, évaluer l’infestation en varroas de leurs ruchers et partager ces données.

L’application qui verra le jour cet été devrait constituer la pierre angulaire du projet d’Observatoire de Varroa, porté par les différents acteurs de l’apiculture en France. Et c’est bien là toute l’idée de VarroAppli, être au cœur d’une science participative pérenne au service de la filière. Elle va permettre de suivre précisément l’évolution de la propagation du parasite sur le territoire, pendant la phase phorétique (au moment où il vit sur les abeilles adultes), et sera d’abord animée par les apiculteurs eux-mêmes. Le réseau de chercheurs et de techniciens partenaires engagé dans ce programme devrait bien entendu bénéficier de ces données actualisées très régulièrement et réaliser des études sur l’évolution spatiale et temporelle de Varroa, suivies d’éventuelles recommandations.

La science contributive en App

A l’aide de cet outil, les apiculteurs pourront individuellement saisir, à intervalle rapproché, les relevés relatifs à leurs colonies. Ils vont être en mesure de réaliser un suivi de l’évolution de la situation et disposer d’un moyen de comparaison en consultant les niveaux d’infestation par Varroa pour une période et une localisation donnée, par rapport à une moyenne nationale. Cette application, fonctionnant principalement sur des visualisations graphiques, se veut très facile d’accès encourageant de ce fait, nous l’espérons, son utilisation. 

VarroAppli est développée selon certaines contraintes, car qui dit collecte de données dit bien évidemment respect du le Régime Général de Protection des Données (RGPD). La confidentialité des emplacements des ruchers fait également partie de notre cahier des charges. Le partage de données des relevés entre utilisateurs ne portera pas sur la géolocalisation précise des ruchers.

Il va de soi que dans cet esprit de science participative, L’ITSAP-Institut de l’abeille et ses partenaires sont à l’écoute des utilisateurs. Nous espérons pouvoir faire encore évoluer les services rendus par cette application grâce à vos retours pour gagner en commodité d’usage. A cet effet, il est prévu de proposer un manuel d’utilisation et un tutoriel vidéo au moment du lancement de VarroAppli, pour en faciliter la prise en main.