Résistance des colonies à varroa : la technique pour l’évaluer

Par Itsap-Com, le 13 février 2019

Lors du congrès de Rouen, l’ITSAP-Institut de l’abeille, en collaboration avec l’INRA d’Avignon et LABOGENA, a animé un atelier sur la sélection d’abeilles résistantes à varroa.

Cet atelier fut une belle occasion de présenter les travaux réalisés sur la station expérimentale d’Avignon pour tester à grande échelle et dans des conditions apicoles classiques les différents paramètres proposés par la communauté scientifique pour sélectionner des abeilles résistantes à varroa (SMR Suppressive Mite Reproduction, VSH Varroa Sensitive Hygiene, taux d’accroissement de la population de varroa). Le défilé continu de personnes à ce stand illustre bien l’importance de cette thématique pour la filière et les difficultés auxquelles les apiculteurs se confrontent pour trouver des méthodes simples, standardisées et efficaces de sélection d’abeilles résistantes. Les perspectives en cours de développement, notamment au travers du projet BeeStrong qui vise à développer des marqueurs génétiques, ont donc logiquement été sources de nombreuses et riches discussions. L’objectif de Beestrong est de permettre à tous les apiculteurs intéressés de connaitre le potentiel de résistance de leurs colonies par un simple envoi d’échantillon à un laboratoire.

Au-delà des applications en sélection, Anne Laure Guirao, Julie Petit et Chloé Vasseur ont pu initier concrètement les participants à l’atelier à la mesure du taux SMR d’une colonie, un des critères possibles pour la sélection d’abeilles résistantes, et plus généralement aux subtilités de l’analyse d’une cellule infestée par varroa : comment différencie-t-on tous les stades possibles des descendants d’une femelle varroa fondatrice ? Ce savoir-faire demandant minutie et rigueur est essentiel pour identifier les varroas en échec de reproduction. La proportion de ces varroas non reproducteurs révèle la capacité de la colonie à limiter, voire contrôler, l’impact de varroa. Les visiteurs ont pu, à tour de rôle, se confronter à cette tâche sur de véritables cadres de couvain infesté, comme les techniciens de cette équipe le réalisent depuis près de 3 ans, sur plus de 1800 colonies ! Ils ont ainsi pu profiter des conseils de l’équipe, ravie de partager ses connaissances et son équipement de laboratoire avec les apiculteurs curieux et passionnés.