Reseau d’exploitations apicoles de reference : methodologie des cas-types et des-cas concrets

Par Itsap-Com, le 25 septembre 2019

Dans le cadre du Réseau d’Exploitations apicoles de Référence (RER), des cas-types et des cas-concrets ont été réalisés. Ils ont pour objectifs d’illustrer la diversité des systèmes apicoles existants et de fournir des repères techniques et économiques aux conseillers, apiculteurs, partenaires et décideurs.

(Crédit photographique : Syndicat AOP Miel de Corse – Mele Di Corsica)

Définition

Les cas-types ont pour objectif de représenter le fonctionnement d’un système d’exploitation donné. Les résultats techniques et économiques sont viables et le système est reproductible. Il ne s’agit pas d’une approche statistique, le cas-type se veut représentatif d’un mode de fonctionnement de plusieurs exploitations similaires, correspondant à des choix et des pratiques d’apiculteurs cohérentes dans un contexte défini. Ainsi, les résultats décrits sont souvent légèrement supérieurs à la moyenne et peuvent être considérés comme des objectifs.

Les cas-concrets ont pour objectif de détailler les caractéristiques techniques et économiques d’une exploitation apicole donnée. Le cas concret est un exemple de mode de fonctionnement correspondant à des choix et des pratiques cohérentes dans un contexte défini.

Méthode

Les systèmes décrits, dans les cas-types comme dans les cas-concrets, se basent sur l’observation d’exploitations en « rythme de croisière » enquêtées depuis 2011. Ils ont été construits collectivement, en se basant sur les données du Réseau d’exploitations apicoles de référence de l’ITSAP (réseau RER (1) ), par l’ITSAP et avec l’expertise de terrain des Association de Développement Apicole (ADA) et du Groupement des Producteurs de Gelée Royale (GPGR).

Etapes de réalisation d’un cas-type

  • Repérer des exploitations supports qui correspondent au système à décrire
  • Définir les contextes géographiques, sociaux et économiques dans lesquels ce système peut exister
  • Caractériser le système de production (cheptel, miellées, transhumances, commercialisation…)
  • Etablir la liste du matériel et des bâtiments nécessaires pour le bon fonctionnement de l’exploitation
  • Déterminer les produits et les charges de l’exploitation
  • Réaliser une synthèse économique
  • Faire un point sur l’organisation du travail, les forces et les faiblesses du système

Les étapes de réalisation d’un cas-concret sont identiques, mais une seule exploitation est étudiée.

Résultats et travaux en cours

Deux documents sont en cours de finalisation :

  • Un cas-type « Exploitation Corse vendant sous label AOP Miel de Corse – Mele di Corsica » et,
  • Un cas-concret « Exploitation apicole diversifiée vendant au détail, en direct ou en magasin spécialisé ».

Deux autres cas-types sont en cours de rédaction :

  • « Exploitation spécialisée dans la production de miel, avec une miellée en grande culture et commercialisant l’intégralité en vrac » et,
  • « Exploitation spécialisée en production de gelée royale ».

Les résultats seront disponibles auprès de l’ITSAP, des ADA, du GPGR et d’ADA France. Une version synthétique de chaque document sera publiée en libre accès sur le blog de l’ITSAP et par les ADA, le GPGR et ADA France.

Nous remercions les ADA et le GPGR pour leur engagement et leur expertise, ainsi que les apiculteurs qui ont accepté de donner de leur temps pour aider la filière à acquérir des données de références sur le fonctionnement des exploitations apicoles professionnelles.

Rédaction article : Chloé Juge et Cécile Ferrus
Contact : chloe.juge (a) itsap.asso.fr et cecile.ferrus (a) itsap.asso.fr

(1) Anciennement appelé OTE (Observatoire technico-économique)