Enregistrer l’activité des reines par RFID

Par Itsap-Com, le 2 février 2017

rfid

Le projet CIReine piloté par l’ITSAP et réalisé en partenariat avec le laboratoire GenPhySe de l’INRA de Toulouse et l’INRA du Magneraud vise à rechercher des indicateurs précoces de la qualité des reines.

Le panel d’indicateurs mis à l’épreuve comporte des indicateurs désignés comme « classiques », poids de la reine ou dynamique de ponte, et d’autres plus exploratoires liés à l’activité de déplacement de la reine au sein de la ruche enregistrée à l’aide de la technologie RFID (Radio Frequency IDentification).

Indicateurs-testes

Système de localisation de la reine au sein d’une colonie

Un dispositif fonctionnant via la technologie RFID permet de localiser la reine à chaque instant dans la colonie d’abeilles.

Il comporte un lecteur RFID, relié à des antennes intégrées dans les cadres de ruche. La reine est équipée d’un transpondeur RFID, qui activé par l’induction électromagnétique générée par les antennes déclenche l’enregistrement de l’instant de détection de la reine (date, heure, minute, seconde) et le numéro de l’antenne associée (cf. Figure 1).

Fonctionnement-dispositif-rfid

Figure 1 : Fonctionnement du dispositif.

Premiers résultats

Au cours de l’année 2016, un prototype d’une ruchette 4 cadres a été calibré et testé en conditions semi-contrôlées et a permis d’extraire des indicateurs de l’activité de la reine au sein de la colonie : temps passé par la reine sur chaque compartiment (quart d’inter-cadre), nombre de visites de chaque compartiment, nombre de compartiments visités par la reine… à différentes échelles de temps (heure, journée…) (cf Figures 2 et 3).

Visual-position-reine

Figure 2 : Localisation de la reine dans la ruchette prototype 4 cadres à chaque minute d’une journée donnée (A : à 2h, B : à 12h, C : à 18h45)

 

La reine est symbolisée par un point. La ruche est représentée vue de face en 2 dimensions : hauteur et largeur de ruche (nombres d’inter-cadres). La profondeur de la ruche est renseignée par la couleur de la reine (point bleu lorsque la reine est située dans un inter-cadre côté entrée de ruche, rouge, côté arrière de ruche).  La reine est grisée lorsqu’elle n’est pas détectée par le dispositif. (La ruche comporte quelques zones où la reine ne peut pas être détectée : coin des cadres, fond de ruche, tête de cadre.) Lorsque la reine est située dans un inter-cadre donné (excepté les inter-cadres entre la paroi de la ruche et les cadres de périphérie), elle est détectée par les 2 antennes  qui se font face. Cependant, à certains instants (suite à une puissance de signal des antennes trop faible), la reine est détectée par une seule antenne et est représentée sur le cadre associé à l’antenne de lecture.

Temps-passe-par-la-reine

Figure 3 : Temps passé par la reine sur chaque compartiment  au cours d’une journée.

Au cours de cette journée, la reine passe la majorité de son temps dans les inter-cadres 2 et 3.

Elle n’est pas détectée pendant 3h50 et sa localisation est partielle pendant 40 min (cadre connu mais inter-cadre non défini).

Expérimentations 2017

Des tests complémentaires permettront d’affiner le traitement et l’interprétation des données.

De plus, le dispositif sera adapté sur plusieurs ruches et testé en plein champs au cours de la saison apicole 2017 sur la station expérimentale de l’ITSAP à Avignon et sur le site de l’INRA du Magneraud.

Les variables d’activité de la reine au sein de la colonie seront corrélées à la dynamique de la colonie (nombre d’abeilles, pourcentage de cadre occupé par le couvain ouvert, le couvain fermé, les réserves (miel et pollen) et sa performance (récolte de miel).

Auteurs : Charlotte RÜGER, Gaëtan NOZET, Maxime BEGUIN, Jean-François BOMPA, Axel DECOURTYE, Edmond RICARD, Benjamin BASSO