Diversité des pratiques de sélection apicoles en France

Par Itsap-Com, le 21 mars 2017

diversité - comptage de varroas

L’apiculture française est une filière ayant connu de profondes transformations au cours des dernières décennies. Dans un contexte où les contraintes et les enjeux sont multiples et changeants, la nécessité pour les apiculteurs d’avoir des abeilles répondant à leurs attentes est capitale.

Des initiatives collectives ou individuelles de sélection apicole voient le jour. A ce stade l’ITSAP-Institut de l’Abeille et ses partenaires (notamment l’INRA) ont choisi de structurer ces démarches et favoriser la sélection d’abeilles locales adaptées aux besoins des apiculteurs.

La diversité des schémas de sélection

Les schémas de sélection étudiés en France recèlent une importante diversité. Ils ont été conçus par un ou plusieurs apiculteurs en fonction de leurs priorités, de leurs objectifs et de leurs moyens. Deux types de schémas principaux peuvent être identifiés en France :

  • Les programmes de sélection mettant en jeu plusieurs lignées.
  • Les programmes sélectionnant chaque année les meilleures colonies

Les objectifs

La diversité des pratiques de sélection dépend du temps,  des moyens financiers, du savoir-faire et  des productions visées de l’apiculteur. Les critères  de sélection souhaités ont également leur importance : productivité, douceur, tenue au cadre, autonomie alimentaire, non-essaimage, aspects sanitaires, résistance à varroa…. En revanche, le critère racial des abeilles recherchées n’a pas été cité comme prioritaire pour les personnes enquêtées (voir l’étude complète).

Le lien au collectif

Les apiculteurs rencontrés pratiquant la sélection de manière individuelle ne sont guère attirés par une collectivisation de la démarche, souvent jugée comme compliquée. D’autres apiculteurs ne souhaitent pas forcément mutualiser des données avec les membres d’un collectif. Néanmoins, les apiculteurs mentionnent un intérêt pour la comparaison des performances de leurs abeilles sélectionnées avec celles des collègues, et un manque de références en la matière. Plusieurs points sont donc à améliorer au sein des démarches collectives (communication, remontées, logistique…).

Varroa et sélection

Plusieurs apiculteurs français ont décidé d’inclure des paramètres liés à varroa dans leur démarche de sélection. Mais en pratique cela reste difficile par le choix de critères à évaluer. Ceux-ci, pour être compatibles avec l’activité de l’apiculteur, devant être pertinents, simples et efficaces. C’est pourquoi de nombreux apiculteurs mettent à disposition du projet Beestrong des cadres de couvain pour évaluer la capacité de résistance à varroa de leurs colonies.

En conclusion

Parmi les pays européens et voisins, la situation française est singulière, en l’absence de structuration nationale de la sélection apicole et de gestion de la dimension raciale. Elle s’explique probablement par la place importante qu’occupent les apiculteurs professionnels, chez qui l’enjeu majeur cité reste la productivité, le plus souvent indépendamment de toute considération de pureté raciale. La mutualisation des moyens, l’évaluation des performances et de nouveaux axes de sélection (résistance à varroa…) constituent des défis majeurs pour la filière, en vue de fournir aux apiculteurs français des reines élevées localement et adaptées aux conditions apicoles rencontrées en France.

Voir l’article complet