Une application pour visualiser l’infestation en varroas phorétiques : un outil pratique à destination des apiculteurs

Par Itsap-Com, le 7 mai 2020

Une application est développée pour enregistrer les relevés de varroas réalisés par les apiculteurs et visualiser les niveaux d’infestation de leurs colonies.

L’ITSAP – Institut de l’abeille et les Associations régionales de Développement de l’Apiculture (ADA) travaillent en partenariat pour développer une application numérique consacrée à varroa. Cela s’inscrit dans la logique de partage et de valorisation des données d’infestation déjà disponibles dans les structures de développement et de recherche en France.

Notre réseau souhaite se doter d’un outil simple et utile pour sauvegarder et centraliser les données, faciliter leur partage. Cela devrait amplifier la promotion du suivi d’infestation proposé par les ADA et déjà réalisé par de nombreux apiculteurs, soucieux de raisonner leurs interventions contre ce parasite. A l’aide de cet outil, les apiculteurs pourront saisir leurs relevés et obtenir directement une synthèse graphique des données déjà saisies pour suivre l’infestation de leurs ruchers, les comparer, et consulter les niveaux d’infestation en varroas pour une période donnée dans le reste de la France.

Figure SEQ Figure : Capture d’écran de la page de visualisation des relevés de varroas phorétiques issue de notre prototype. Les menus situés au-dessus du graphique permettent de faire varier les données visualisées en sélectionnant la période désirée, ainsi que les ruchers et les ruches. Les dates de traitement anti-varroas renseignées lors de la saisie des relevés sont automatiquement reportées sur le graphique.

Nous continuons actuellement le développement de l’interface de partage des données. Afin de faciliter la prise en main de l’application, nous fournirons un manuel d’utilisation et un tutoriel vidéo. Notre travail a une double vocation, aider les apiculteurs individuellement dans le suivi de leur infestation et alimenter les données à leur disposition mais aussi, par conséquent, de notre réseau technique et scientifique.

Une science participative au service de la filière

L’objectivation de l’infestation en varroa sur le territoire, et sa contextualisation, nécessite la production d’une quantité importante de données. La démarche initiée ici consiste à impliquer les apiculteurs pour produire ces données et les partager, pour leurs besoins propres mais aussi pour mieux les appuyer : plus il y aura de participants, plus de contextes apicoles seront référencés, plus les techniciens pourront comparer les niveaux d’infestation d’un rucher à des références. La première étape pour initier ce cercle vertueux est de proposer une application facile à prendre en main et qui priorise les besoins des utilisateurs.

Le travail en concertation avec les ADA de notre réseau a mené à établir le cahier des charges suivant :

  • Permettre l’anonymat des contributeurs et respecter le Régime Général de Protection des Données (RGPD : permettre à tout utilisateurs de supprimer / changer ses données à tout moment, ne pas transférer les adresses mails à des structures extérieures à notre réseau, etc.).
  • Garantir la confidentialité des emplacements des ruchers sur lesquels sont fait les relevés : la géolocalisation ne fait donc pas parti des données partagées entre utilisateurs.
  • Fournir un service directement utile aux contributeurs en mettant à leur disposition des graphiques d’évolutions de varroas construit à partir de leurs données et de celles des autres utilisateurs : ces graphiques intégreront par la suite les indicateurs développés par notre réseau scientifique et technique.
  • Mettre à disposition de la recherche les relevés en varroas phorétiques : la géolocalisation précise des relevés est une information primordiale pour ces analyses, que ce soit pour étudier les facteurs influençant l’infestation d’un rucher à un instant donné (conditions météorologiques, etc.) ou la dynamique temporelle et spatiale de l’infestation d’un territoire. Les coordonnées GPS précises des ruchers seront donc nécessairement transmises aux équipes de recherche en même temps que les relevés de varroas, une fois l’ensemble de ces données anonymisées.
  • Permettre aux apiculteurs de participer à l’évolution de l’application en signalant leurs attentes et en donnant leur opinion concernant les fonctionnalités à intégrer.

Une pierre de plus dans la construction d’outils techniques d’accompagnement

Dans un contexte où la maîtrise de varroa par les traitements disponibles évolue (suspicions de perte d’efficacité, de résistance), cet outil répond au développement du suivi d’infestation des ruchers promu par les ADA et l’ITSAP (en savoir plus : https://itsap.asso.fr/pages_thematiques/ravageurs-maladies/lutte-contre-varroa-detecter-plus-tot-intervenir-efficacement/) et mis en œuvre par de plus en plus d’apiculteurs afin d’objectiver la situation sanitaire de leurs colonies et raisonner leurs interventions. Il doit permettre aux apiculteurs de comparer leurs résultats de suivis d’infestation afin de faire une première interprétation : « Comment je me situe par rapport aux autres ?». Il participe à l’accompagnement technique des apiculteurs pour améliorer leur gestion de Varroa et représente un des outils d’un futur l’Observatoire National de Varroa comme souhaité par l’ITSAP – Institut de l’abeille et ADA France.

Pour en savoir plus