Appel au don, l’ITSAP-Institut de l’abeille a besoin de vous

Par Itsap-Com, le 10 juillet 2017

L’Institut Technique et Scientifique de l’Abeille et de la Pollinisation, apporte les données fiables et objectives nécessaires à l’amélioration des pratiques apicoles et agricoles ainsi qu’aux prises de décisions politiques.
En dépit de son rôle reconnu par la profession et les pouvoirs publics, l’équipe de 30 scientifiques et techniciens fait face à des problèmes de trésorerie, qui mettent aujourd’hui à mal ses actions.
L’ITSAP en appelle à la mobilisation de la filière et à la générosité des apiculteurs pour poursuivre ses missions au service de l’abeille, l’apiculture et la pollinisation.

Engagez-vous à nos côtés en co-finançant 4 programmes phares.

Considérer la toxicité des faibles doses de pesticides

Détecter le non-retour à la ruche de butineuses équipées de micropuces électroniques a déjà permis de prouver pour la première fois en conditions réelles la toxicité de faibles doses d’insecticides. Grâce à un réseau internatio- nal d’une dizaine de laboratoires, nous sommes sur le point de proposer que cette méthode soit reconnue officiellement au niveau mondial. Cela permettrait que la toxicité des faibles doses de pesticides soit enfin prise en compte par les agences officielles pour décider d’autoriser ou non un pesticide.

Lutter contre le frelon asiatique

Le frelon asiatique (Vespa velutina nigrithorax) est mainte- nant présent dans la plupart des départements et son comportement de prédation affaiblit gravement les colonies.
Nous expérimentons deux moyens de lutte prometteurs :

  • Le piégeage de reines fondatrices de nids (nous coordon- nons un vaste réseau de piégeurs volontaires pour identi- fier les conditions qui optimisent cette lutte, dans le respect de l’entomofaune, avant de la généraliser sur les territoires).
  • La destruction des nids par des appâts empoisonnés (nous visons un traitement insecticide efficace, et non préjudiciable pour l’abeille et l’environnement).

Identifier les cires dangereuses

La cire d’abeilles est régulièrement contaminée par des résidus de pesticides qui peuvent avoir un impact sur les colonies. Un apiculteur (ou cirier, certificateur, revendeur) peut faire rechercher les résidus dans ses cires, mais en cas de contamination il n’a pas moyen de connaître le risque pour ses abeilles. C’est pourquoi nous établissons des références en mesurant la toxicité de cires polluées par des mélanges de résidus sur les ouvrières, les reines et les mâles. Toute nouvelle cire analysée sera ainsi comparée à ces références, afin de déterminer le risque encouru par l’utilisateur.

Connaître le niveau de résistance d’une colonie envers varroa

Face aux limites de la lutte chimique, le développement de populations d’abeilles naturellement résistantes au varroa représente la solution la plus encourageante. La princi- pale limitation pour la mise en œuvre de cette lutte durable est l’absence d’outil utilisable par les apiculteurs. Nous apportons une aide technique cruciale à l’INRA dans le développement d’une méthode qui évalue la résistance d’une colonie de manière simple, fiable et rapide.

De tout cœur merci, pour votre soutien à l’acquisition de connaissances indispensables à l’apiculture, l’abeille et la pollinisation !

Accedez au formulaire : https://www.helloasso.com/associations/itsap-institut-de-l-abeille/formulaires/1/widget